Comment les rendements des obligations affectent les taux de change

Le 03 mars 2013

Les différents marchés financiers ont une grande influence sur les taux de change. Analysons l’influence du marché des obligations sur le marché des devises.

Quelle influence les obligations ont-elles sur le marché des devises ?

Une obligation est une note de créance, émise par une entité qui a besoin d’emprunter. Ces entités, typiquement des états ou des entreprises, ont besoin de beaucoup d’argent. Elles ont donc besoin d’emprunter de l’argent à ceux qui en ont : les banques, les compagnies d’assurance, et nous (via l’assurance-vie notamment). Quand vous détenez une obligation une obligation, cet état vous doit en effet de l’argent.

Vous vous demandez peut-être : « Mais n’est-ce pas comme détenir des actions ? »

Comment les rendements des obligations affectent les taux de change image

La principale différence est qu’une obligation a typiquement une durée de vie limitée. Puis, à une date prédéterminée, il est remboursé de tout l’argent qu’il a prêté, appelé « principal ».

La personne qui achète l’obligation d’un état ou d’une entreprise, il perçoit aussi un intérêt, d’un montant prédéterminé. C’est le montant de cet intérêt qui détermine le rendement de l’obligation (en %). Cet intérêt est versé à intervalles réguliers. Ces paiements d’intérêt sont appelés « coupons ».

Le rendement d’une obligation fait référence à la somme d’argent qui est versé sous forme d’intérêts, alors que le prix de l’obligation représente la somme d’argent que l’investisseur doit payer pour acquérir l’obligation.

Le prix d’une obligation et son rendement ont une corrélation inverse. Quand le prix d’une obligation monte, son rendement baisse, et vice-versa.

C’est bien beau tout ça, mais quel est le rapport avec le marché des devises ? Ayez patience, jeunes padawans, on y vient.

Gardez à l’esprit que les relations entre différents marchés (actions, obligations, matières premières, etc.) ont une grande influence sur les taux de change.

Dans le cas des obligations, leur rendement est un excellent indicateur de la santé du marché des actions. En effet : mieux se porte l’économie, plus les entreprises investissent, plus les ménages consomment, plus élevés sont les cours de la Bourse, et donc plus les taux directeurs sont élevés.

En d’autres termes, plus l’économie se porte bien, plus la demande d’argent est forte. Et sachant que les taux d’intérêts sont le « prix » de l’argent, ces derniers montent. Si tant est que les banques centrales ne fassent pas tourner la planche à billets (comme c’est actuellement le cas), cette relation entre santé de la Bourse et rendements obligataires se vérifie.

Prenons un scénario concret. La demande pour les obligations tend à augmenter lorsque les investisseurs sont inquiets de leurs placements en actions. Cette ruée vers la sécurité (« flight to safety » pour nos amis anglophones) fait grimper le prix des obligations (jugés plus sûres que les actions), et donc fait mécaniquement baisser leurs rendements. De faibles rendements obligataires sont donc le signe d’une aversion au risque.

Autre raison de garder un oeil sur le rendement des obligations d’état est que ces derniers sont des indicateurs avancés des anticipations de taux directeurs.

Prenons par exemple les bons du trésor américain à 10 ans. Un taux en hausse est un signal haussier pour le dollar, tandis qu’un taux en baisse est un signal baissier pour le dollar.

Il est important de connaître les facteurs qui font monter ou baisser le rendement des obligations : anticipations de taux ou aversion au risque.

Nous savons maintenant comment les rendements obligataires affectent les taux de change. Mais comment pourrions-nous profiter de cette relation dans notre trading ? C’est ce que nous verrons dans notre prochain article.

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


Trading Trader les actions pendant les périodes de fin d'année image 1
Matières premières Pétrole dans quelles actions investir image 1
Trading Le metier de Market Maker en banque image2
Actualités Trading Où vont les marchés pour fin 2021 picture1