Pourquoi et comment investir dans le Yuan ?

Le 13 décembre 2016

investir-turbo-valeur-bourse

anticiper-marche-analyse-technique-300250

La place de la monnaie chinoise dans le paysage économique mondial pèse de plus en plus. Café du Forex vous présente un dossier complet sur le Yuan, ses caractéristiques, ses atouts et faiblesses et l’intérêt que peut trouver l’investisseur particulier à trader la devise chinoise.

Les caractéristiques de la devise chinoise

La monnaie chinoise est le plus souvent appelé Yuan même si, officiellement, son nom est : renminbi (RMB). Le yuan n’est qu’une unité de compte. Cette monnaie est principalement indexée sur le dollar américain, les Etats-Unis étant le premier allié économique de la Chine. La devise chinoise est émise par la Banque Populaire de Chine (BPC).

Le renminbi est le nom de la monnaie chinoise échangée onshore et offshore. En effet, il faut bien avoir à l’esprit que la Chine garde le contrôle des capitaux, ce qui empêche la monnaie de s’écouler à l’étranger et inversement. Le renmimbi est donc une seule et unique monnaie, mais négocié à deux taux de change différents, selon l’endroit où il est négocié :

  • Si le RMB est cotée onshore, il est appelé « Chinese Yuan » et son abréviation est « CNY ». C’est bien évidemment du CNY que nous traiterons dans cet article.
  • Si le RMB est cotée offshore, il est aussi appelé « Chinese Yuan » mais en revanche, son abréviation est « CNH ».

Le Yuan, une monnaie controversée

Le Yuan est une monnaie controversée, souvent critiquée par la communauté internationale. La devise chinoise  a en effet un cours indexé à un panier de monnaies contenant la plupart des grandes devises du globe mais principalement composé de dollars américains (USD) et, à partir de cette indexation, la Chine ne se prive pas pour dévaluer sa monnaie en fonction de ses intérêts économiques et commerciaux. Cette sous-évaluation, parfois due à des dévaluations brutales du Yuan permet à la chine de rester compétitive sur les marchés internationaux et de maintenir une balance commerciale largement excédentaire.

Et ce ne sont pas les dernières allégations de Donald Trump qui devraient faire oublier cette situation. En effet, en décembre 2016, le futur président des Etats-Unis a accusé sur Twitter la Chine de dévaluer sa monnaie pour mieux concurrencer les entreprises américaines et de « bâtir un massif complexe militaire en mer de Chine du sud ».

Les facteurs qui influencent le cours du Yuan

Rôle de Pekin sur les cours

Le rôle de Pekin sur les cours est sans aucun doute le premier élément qui vient à l’esprit quand on parle des facteurs impactant la devise chinoise. On a souvent parlé de « Guerre des changes » pour qualifier les successives dévaluations brutales du Yuan par Pekin.

Il faut en effet rappeler que le régime communiste continue d’encadrer étroitement la devise chinoise : le yuan n’est pas librement convertible, la banque centrale chinoise (PBOC) peut tout à fait régler le cours-pivot à sa guise. Et même si Pékin explique pour justifier une soudaine dévaluation (comme en août 2015) avoir mis en place un nouveau mode de calcul du pivot pour mieux refléter les mouvements du marché, la communauté internationale se montre plus que sceptique face à ces déclarations.

La bonne ou mauvaise santé de l’économie chinoise

La bonne ou la mauvaise santé de l’économie chinoise, deuxième économie mondiale impacte fortement le cours du Yuan. Le yuan se classe fin 2016 au troisième rang des monnaies les plus utilisées pour le commerce international. La devise chinoise a reculé d’une place en novembre 2016, au profit de l’euro. Un recul qui s’explique entre autres par un ralentissement marqué de l’économie chinoise. Du fait de ce ralentissement, la monnaie chinoise se situe désormais à la sixième place pour les paiements internationaux.

N’oublions pas non plus que, depuis 2014, l’utilisation du yuan dans le financement du commerce mondial a décru en valeur avec une part aujourd’hui tombée à 4,61% contre 8,66% il y a trois ans.

Depuis octobre 2013, les échanges commerciaux mondiaux libellés en yuan ont chuté de 66% en valeur, alors que, toutes monnaies confondues, le commerce international a enregistré une baisse de 35%, toujours en valeur selon Michael Moon, responsable du département Asie-Pacifique chez Swift dans les colonnes des Echos. Résultat : le Yuan a atteint son plus bas depuis 6 ans en novembre 2016 avec un cours de référence au-dessus de 6,8 yuans pour un dollar.

La place grandissante du Yuan dans l’économie mondiale

Un rôle majeur en Asie

La volonté d’internationaliser sa monnaie est un objectif affiché par Pekin depuis les années 2000. Cela passe d’abord par une relative stabilité du RMB en Asie. Il s’agit en effet d’une condition préalable pour que le Yuan soit utilisé et accepté comme monnaie internationale, et comme un substitut au dollar.

Peu à peu le Yuan devrait jouer un rôle majeur en Asie, comme le dollar américain aux Etats-Unis et l’euro dans l’Union européenne.

Une internationalisation de la monnaie chinoise via l’intégration au panier de droits de tirages spéciaux (DTS) du FMI

L’internationalisation de la devise chinoise passe aussi par la récente entrée du Yuan dans le panier de droits de tirages spéciaux du FMI. Le Fonds Monétaire International a en effet approuvé le 30 novembre 2015 l’inclusion de la monnaie chinoise dans le panier de devises servant à fixer la valeur des droits de tirage spéciaux (DTS). L’entrée en vigueur de cette mesure a eu lieu en octobre 2016. Si elle est avant tout technique et assez peu compréhensible pour le grand public, la mesure a néanmoins une portée symbolique forte.

En effet, les DTS, n’ont qu’un rôle limité. Créés en 1969 par le FMI pour compléter les réserves de change officielles de ses pays membres, ils lui servent aussi d’unité de compte. Les détenteurs de DTS peuvent échanger ces derniers contre plusieurs devises : à savoir des dollars, des euros, des livres sterling ou des yens sur la base d’accords entre pays membres ou à la demande du FMI.

À noter aussi, l’inclusion du yuan dans le panier de droits de tirages spéciaux a également pour conséquence de générer une plus grande confiance dans la devise chinoise.

Conclusion, le Yuan n’est pas près de concurrencer le dollar et d’accéder au statut de monnaie de réserve même s’il paraît évident que son influence au niveau international  (et particulièrement en Asie) ne pourra que croître dans les prochaines années.

Trader le Yuan : pourquoi et comment investir dans la monnaie chinoise ?

Intérêts pour l’investisseur particulier

Il est évident que l’investisseur particulier peut tirer son épingle du jeu en investissant dans le Yuan du fait de sa place grandissante dans l’économie mondiale et de son internationalisation déjà bien entamée.

En outre, la paire EUR/CNY mais aussi la paire USD/CNY devraient peu à peu s’imposer comme des paires de devises majeures et concurrencer les paires suivantes : EUR/JPY et USD/JPY. En effet, il y a fort à parier que le CNY profite lui aussi de l’énorme volume de transaction échangé sur le Forex.

Les risques liés au trading du Yuan

S’il peut être particulièrement intéressant de trader le Yuan, n’oubliez pas tout de même qu’il s’agit d’une devise complexe, très volatile dont les facteurs influençant les cours sont à la fois très nombreux et pas forcément prévisibles. Le trading du Yuan est donc recommandé aux traders avertis, avec une certaine expérience.

De plus, le décalage horaire entre la Chine et la France ne joue pas nécessairement en faveur du trader français. Les annonces majeures interviennent souvent dans la nuit. Difficile donc d’être au courant tout de suite des derniers indicateurs de l’économie chinoise ou d’une annonce de la banque populaire de Chine et donc d’être très réactif aux nouvelles qui peuvent influencer vos prises de positions.

Conseils pour trader le Yuan

Pour trader le Yuan avec succès, il faut bien avoir à l’esprit les différents risques liés au trading de cette devise que nous venons de voir. De plus, comme pour le trading de n’importe quelle devise, trader le Yuan nécessite d’avoir une bonne capacité d’analyse des actualités économiques et politiques internationales. Connaître le mandarin peut également être un véritable plus afin d’accéder aux infos cruciales avant les traders occidentaux.

Pour plus de conseils sur le trading de devises, consultez notre dossier 12 erreurs classiques à ne pas faire sur le forex

Quels indicateurs suivre si on veut miser sur le CNY ?

De nombreuses annonces influent directement et considérablement sur le marché des changes. Décisions de banques centrales, publication d’indicateurs économique sont autant d’éléments à suivre qui vous permettront de trader efficacement tout type de devises. Le Yuan ne fait pas exception. Pour trader avec succès la devise chinoise, vous devez surveiller l’actualité politique, économique et financière du pays. Plusieurs indicateurs majeurs, récurrents sont à observer de près et notamment :

  • Le PMI manufacturier publié chaque 1er du mois à 3h00 heure française

Le PMI Manufacturier, véritable indicateur-clé de l’économie dans son ensemble, offre une vision d’ensemble de l’activité du secteur manufacturier. S’il est inférieur à 50,0, l’activité manufacturière est en déclin. En revanche, s’il est supérieur à 50,0, l’activité est en expansion. Une lecture plus élevée que prévu est considérée comme positive/haussière pour le CNY. Une lecture plus basse est interprétée comme négative/baissière pour le CNY.

  • La production industrielle publiée autour du 15 du mois à 4h00 heure française

La production industrielle mesure la variation de la valeur totale de la production des entreprises manufacturières, des mines et des services publics. Elle est ajustée à l’inflation. Une lecture plus élevée que prévu est considérée comme positive/haussière pour le CNY. Une lecture plus basse est interprétée comme négative/baissière pour le CNY.

Pour tout savoir sur les indicateurs clés du Forex, consultez notre dossier Calendrier du Forex : les 10 principales annonces sur le marché des changes

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.

#

Derniers Dossiers


investir-or-ou-comment
investir-petrole
cours-or-hausse-matiere-premiere