Livre sterling sous pression, dollar en hausse

Le 14 septembre 2011

La livre sterling est revenue sur ses plus bas de janvier 2011, sur fond de nouvelles inquiétudes sur la santé de l‘économie britannique.

Perspectives économiques

La banque d’Angleterre a maintenu la semaine dernière son taux directeur à 0.5%, pour le trentième mois d’affilée. Elle a toutefois écarté la mise en place d’un second programme de relance, soit un deuxième programme de quantitative easing (QE2).

Cette décision est critiquée alors que les entreprises britanniques pourraient souffrir de la crise qui frappe les marchés européens tandis que les établissements bancaires restent fortement exposés aux dettes souveraines. La baisse de confiance parmi les consommateurs et les entreprises pourrait ainsi conduire au décalage de décisions d’investissement par exemple. Cela même alors que le plan d’austérité lancé par David Cameron est en cours.

Le chancelier de l’échiquier avait déjà annoncé en début de semaine passée que les prévisions de croissances devraient être revues à la baisse. Alors qu’on attendait officiellement 1.7% pour 2011, le consensus parmi les économistes table sur 1.3%. Si la croissance est ralentie, l’Angleterre la maintient au moins dans le vert, avec cependant une inflation forte.

En effet, si l’inflation visée est de 2%, elle ressort en fait à presque 4.4%. Selon des chiffres publiés ce mardi, l’inflation a même progressé à 4.5% en septembre, contre 4.4% le mois précédent.

Le gouvernement devra être capable de la maitriser, alors que comme aux Etats-Unis, l’efficacité d’un programme de quantitative easing (rachats massifs de bons du trésor public) est remise en question. Il est effectivement difficile de mesurer dans quelle mesure le premier programme de quantitative easing (QE1) avait permis de rassurer puisque les doutes existent même au sein de la Banque d’Angleterre.

Livre sterling sous pression, dollar en hausse

Face à des prévisions de croissances revues à la baisse, la livre sterling a fortement chuté face au dollar depuis la fin du mois d’Aout. Une fois de plus le dollar conserve son statut de valeur refuge et la paire GPB/USD a perdu presque 5% depuis cette période.

Depuis le début du mois la paire est donc en repli avec des indicateurs sur les prix immobiliers qui continuent à baisser, poussant les investisseurs à s’interroger à nouveau sur la santé de l’économie britannique.

Livre sterling sous pression, dollar en hausse

Actuellement la paire évolue sous le support des 1.5800 après une descente ininterrompue depuis fin août. Elle n’était alors pas parvenue à franchir la résistance à 1.6455, avant de casser sa moyenne mobile à 50 jours. La pression vendeuse étant maintenue, la baisse de la paire devrait se poursuivre en direction des 1.5700.

Thomas Jeulin

#

Derniers Dossiers


Matières premières cours-oetrole-moment-investir-or-noir
Trading placements-atypiques-risques
Devise
Matières premières investir-dans-or-argent-palladium-platine