10ans-CDLB-1000-90


Investir dans le pétrole

Le 01 janvier 2017

10ans-CDLB-300-250

image-petrole

investir-argent-bourse-300250

Quelle est la valeur du pétrole ? Comment varie son cours ? Quelles sont les différentes manières d’investir dans le pétrole ? Café du Trading fait le point sur cette matière première très particulière et vous présente un tableau comparatif des courtiers qui vous permettent de trader cette matière première.

Le pétrole, du latin petroleum, vient des mots grec petra qui signifie « roche » et latin oleum, qui signifie « huile ». C’est une roche liquide d’origine naturelle composée essentiellement d’hydrocarbures. Matière première du secteur de l’énergie, elle occupe une place majeure dans  nos économies industrialisées.

Les principaux pays producteurs de pétrole sont : l’Arabie Saoudite, la Russie, les États-Unis, la Chine, l’Iran, l’Irak, le Koweït, le Mexique, le Venezuela, le Canada, le Nigeria, la Norvège, les Émirats Arabes Unis, l’Algérie et la Libye (classement Insee 2013).

Comparatif des courtiers pétrole

Retrouvez ci-dessous notre comparatif des courtiers pour traiter le pétrole et les matières premières via les produits dérivés, ETF, OPCVM ou actions des compagnies pétrolières.

Top courtiers en BourseLes offres du momentVoir offres
courtier-degiroA partir de 0,25€ l’ordre de Bourse. 65 places boursières. Aucuns frais cachés. Aucun dépôt minimum. Inscription en ligne en 10 minutes.Découvrez
Logo BinckPour toute ouverture ou transfert de compte avant le 31/12/17 inclus :
1€ de frais de courtage par ordre jusqu’au 31/01/18 inclus + ProRealTime offert jusqu’au 31/12/17 inclus
Découvrez
courtier-bourse-directA partir de 0,99€ l'ordre de Bourse, formations gratuites et jusqu'à 1000€ offerts sur vos frais de courtage jusqu'au 15/11/17Découvrez
2 000€ ordres offerts en frais de courtage pour 1ère ouverture ou transfert d’un compte-titres, PEA ou PEA-PME (Date limite de souscription : 31/10/17)Découvrez
logo-boursorama-banqueA partir de 1,99€ l'ordre de Bourse et remboursement de vos frais de transfert x2Découvrez
80€ offerts et 1 000€ de courtage offerts jusqu’au 31/12/2017 pour 1ère ouverture ou transfert d’un compte-titres, PEA ou PEA-PME (Date limite de souscription : 09/11/17)Découvrez
0 commission sur Euronext + 50€ offerts jusqu'au 31/10/17Découvrez
Logo INGAucune offre promotionnelle pour le momentDécouvrez

La valeur du pétrole

L’unité de référence du pétrole est le baril. Sur les places boursières, on emploiera aussi les termes de baril de Brent et de baril de WTI qui n’ont pas la même composition.

Le WTI, West Texas Intermediate, est le standard de référence du pétrole des Etats-Unis. C’est le type de pétrole standard utilisé pour fixer les prix auprès du NYMEX.

Le Brent, quant à lui tire son nom de l’acronyme de différents gisements pétroliers de la Mer du Nord (Broom, Rannock, Etive, Ness et Tarbert). Léger et moins sulfuré que le WTI, il permet de fixer les prix de plus de 2/3 des pétroles négociés.

La valeur intrinsèque du pétrole

Le pétrole est une matière première énergétique stratégique. De fait, L’exploitation du pétrole est l’un des piliers de l’économie industrielle contemporaine, car cette énergie fossile fournit la quasi-totalité des carburants liquides — fioul, gazole, kérosène, essence, GPL — tandis que le naphta produit par le raffinage est à la base de la pétrochimie, dont sont issus un très grand nombre de matériaux usuels — plastiques, textiles synthétiques, caoutchoucs synthétiques (élastomères), détergents, adhésifs, engrais, cosmétiques, etc. — et que les fractions les plus lourdes conduisent aux bitumes, paraffines et lubrifiants.

Le pétrole : un statut particulier

Le pétrole est une matière première très particulière de par son importance dans l’industrie et comme bien de consommation (essence) mais aussi de par l’organisation de sa production. En effet, 40% de la production mondiale de pétrole environ vient des pays de l’OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole). Ce cartel regroupe 12 pays (Algérie, Angola, Arabie saoudite, Émirats arabes unis, Équateur, Irak, Iran, Koweït, Libye, Nigeria, Qatar et Venezuela) et vise à négocier ensemble le prix et les futurs droits de concession avec les sociétés pétrolières. L’objectif de cette organisation est d’influer sur les cours du pétrole. Le principal outil de l’OPEP pour contrôler les prix du pétrole est l’instauration de quota de production permettant de jouer sur l’offre, et donc sur les prix.

Comment varie le cours du pétrole

L’offre et la demande du pétrole

L’offre dépend de la production des pays producteurs et de leur volonté et/ou capacité à exporter. Ainsi, les pays de l’OPEP se réunissent régulièrement pour fixer un plafond de production. Les sanctions économiques contre l’Iran ne lui ont pas permis jusque récemment d’exporter son pétrole comme elle le souhaitait. Aux Etats-Unis, la levée de l’interdiction d’export ouvre la voie en 2016 à un nouvel essor de ce marché. « Moins d’une semaine après que le Congrès américain ait accepté de lever l’interdiction sur les exportations du pays, le prix des futures sur le pétrole américain (WTI) a dépassé celui du standard international, le pétrole de Brent. La parité entre le WTI et le Brent a été atteinte avant même la signature du contrat au Congrès. » C’est dire l’impact de cette mesure sur le cours du pétrole !

L’offre mondiale de pétrole peut également augmenter de manière significative grâce à la découverte de nouveaux gisements pétroliers et à la production à grande échelle de pétrole de schiste.

Un contexte de croissance économique mondiale induit une hausse de la consommation de pétrole. Celle-ci contribue à la hausse des cours du pétrole, particulièrement si le niveau de la production stagne. À l’inverse, en période de ralentissement économique, la demande de pétrole s’affaiblit.

La situation géopolitique principal facteur des fluctuations du pétrole

Les tensions géopolitiques sont l’un des principaux facteurs de fluctuation des cours du pétrole. Cependant, contrairement à ce que l’on pourrait penser, les tensions au Moyen-Orient ne débouchent pas systématiquement sur une hausse du prix du baril. En effet, les tensions entre l’Arabie Saoudite et l’Iran de janvier 2016 ont conduit à un effondrement des cours, même s’il s’agit d’un facteur parmi d’autres.

En effet, selon CMC Markets, « le plan rusé de l’OPEP qui consiste à ne pas baisser sa production pour amener le prix du baril vers un niveau qui ruinera la concurrence, prend un peu plus de temps qu’imaginé initialement ». Le dernier meeting de décembre 2015 de l’OPEP a envoyé le pétrole sur des plus bas de plusieurs années. Mais en raison des tensions entre l’Arabie Saoudite et l’Iran évoquées précédemment, cette fois-ci l’OPEP n’a pas réussi à s’accorder sur un quota. CMC Markets souligne que « dès lors et au moins jusqu’à la prochaine réunion de l’OPEP prévue cet été, les prix du baril ne refléteront pas un plafond de production ».

L’évaluation du pétrole par rapport à d’autre matières premières du secteur de l’énergie

On peut estimer la valeur relative du pétrole en estimant comparant son cours à celui d’autres matières premières du secteur de l’énergie, comme le gaz par exemple, et juger s’il est (relativement) cher ou non. Cependant, les cours du pétrole et du gaz tendent à évoluer dans la même direction, on ne peut donc pas se servir de cette corrélation pour déterminer si le pétrole s’échange aujourd’hui au juste prix, mais elle peut servir au trader spécialisé à arbitrer entre plusieurs matières premières du secteur de l’énergie.

Comment investir dans le pétrole

Le pétrole « papier » : ETF et produits dérivés

Vous pouvez choisir d’investir dans le pétrole via des ETF ou des produits dérivés.

Les ETF ou trackers sont des fonds indiciels cotés en Bourse qui s’échangent comme une action. Ils ont pour objectif de répliquer la performance d’un indice de référence qui peut être l’indice pétrole ou l’indice du secteur des matières premières.

Les produits dérivés s’adressent aux traders avertis qui, grâce à ce produit simplifié, à destination des particuliers pourront directement spéculer sur le pétrole.

Les sociétés du secteur pétrolier : actions et OPCVM

Vous pouvez également investir dans des sociétés en lien direct avec ce marché comme par exemple des sociétés d’exploitation de gisements de pétrole telles que Royal Dutch Shell, BP ou Total. Il existe également de nombreuses activités dont les liens avec le secteur pétrolier sont moins évidents mais tout aussi direct. L’entreprise Vallourec, premier producteur mondial de tubes sans soudures en est un exemple. Sa technologie est utilisée entre autres pour la construction de pipelines.

Les OPCVM permettent d’investir dans les sociétés du secteur pétrolier en délégant la gestion et le choix des société à un gérant spécialisé sur les matières premières.

Nos conseils pour trader le pétrole

Depuis le début de l’année 2016, le cours du pétrole affiche une baisse constante. Les prix du pétrole sont redescendus à leurs niveaux les plus faibles depuis 2004.

Et parce que le pétrole est une matière énergétique stratégique qui touche à de nombreux secteurs, cette tendance baissière a d’importantes conséquences. Le pétrole a en effet entraîné dans sa chute les secteurs sensibles aux matières premières, et, par contagion, les bourses mondiales.

Un recul du prix du pétrole positif pour la croissance mondiale

Les faibles prix pétroliers, à moyen et long terme provoquent un transfert de revenus des épargnants vers les consommateurs et contribue à diminuer la propension à épargner qui pèse sur les taux réels neutres mondiaux.

Des répercussions à tous les niveaux

Les craintes liés au pétrole et à la liquidité engendre une augmentation des taux des obligations risquées. Bon nombre de devises « estampillées pétrole subissent de plein fouet l’association pétrole déprécié et dollar fort. C’est par exemple le cas du dollar canadien et de la couronne norvégienne, les deux pays exportateurs de pétrole du G10 sont particulièrement touchés en cas de baisse du baril. Comme toujours en période de fluctuations importantes et de turbulence sur les marchés, l’or demeure une valeur refuge très prisée des investisseurs. Investir dans l’or actuellement, c’est parier sur des perspectives baissières pour l’or noir. À l’inverse, considérer qu’il est déjà trop tard, c’est considérer que le pétrole a atteint son prix plancher.

Investir dans le secteur énergétique et les valeurs pétrolières

Alors, faut-il investir dans l’or noir ou s’abstenir ? Certains analystes, comme Daniel Gerino,  Président de Directeur de la Gestion de Carlton Sélection poussent à l’investissement dans les valeurs pétrolières. En effet, selon lui, « la transition d’une économie exportatrice vers une économie plus équilibrée, marquée par un marché intérieur en plein développement, prend du temps » et « les investisseurs vont finir par le prendre en compte ». Il considère donc que « la remontée prévisible des cours du pétrole et la prudence de la Fed devraient finir par rassurer le marché et pousser les indices actions à la hausse ». D’où sa position volontariste et sa recommandation d’investir sur le secteur énergétique et les valeurs pétrolières.

Téléchargez aussi gratuitement notre guide : Investir sur les matières premières

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.

#

Derniers Dossiers


attention-liste-noire-options binaires
image-trading-social