Inscrivez-vous à notre newsletter

Et recevez en cadeau notre formation en 5 ebooks


Brexit, l’évènement forex de l’année

Le 04 novembre 2016

anticiper-marche-analyse-technique-300250

Alors que plusieurs mois se sont écoulés depuis le fameux vote qui a entraîné le Brexit, que David Cameron partisan du « Stay » a quitté ses fonctions de premier ministre, remplacé au 10 Downing Street par Theresa May qui doit désormais faire face au casse-tête politico-juridique du Brexit, Café du Trading fait le point sur ce cataclysme qu’on peut aisément qualifier d’événement Forex de l’année.

Le Brexit : un événement majeur et inattendu

Un raz-de-marée auquel personne ne croyait

Le Brexit, lourd de conséquences et riche en opportunités pour les investisseurs, a eu lieu le 23 juin dernier. Il a vu les partisans du « out » l’emporter, à peu de voix tout de même. Le scrutin fut serré, le camp out compter sur seulement 51,9% des voix. 17,4 millions de personnes ont voté pour le Brexit (pour Britain exit) contre 16,1 millions pour le maintien du Royaume-Uni dans l’UE. Ce résultat fut avant tout une surprise électorale.

Si les acteurs et hommes de culture avaient fait une campagne active et soutenue dans les médias et réseaux sociaux en faveur du « Remain » (on pense notamment à Keira Knightley, J.K. Rowling, Benedict Cumberbatch, …) ; Du côté de la City, on soutenait également le maintien de l’UE tout en affichant une désinvolture et une insouciance qui prouvait clairement que les cadres du quartier d’affaires ne pensaient le Brexit ni souhaitable, ni également possible. On ne les blâmera pas car, pour la plupart des investisseurs aussi bien au niveau européen que mondial, l’affaire était pliée et entendue, le Brexit n’aurait pas lieu. Il faut dire que les sondages et les bookmakers, la veille encore, pariaient très majoritairement sur un maintien du Royaume-Uni au sein de l’Union européenne

La sortie de l’Union européenne actée

À l’heure actuelle, le Brexit est acté, le Royaume-Uni a voté en faveur de sa sortie de l’UE sauf que… pour l’instant, cela ne va pas plus loin. Dès les jours et semaines qui ont suivi le Brexit, il était entendu que la procédure de sortie du Royaume-Uni risquait de passablement traîner. La démission, annoncée mais pas effective immédiatement de James Cameron en fut le signe le plus révélateur. Et maintenant que Teresa May a rejoint le 10 Downing Street, la Grande-Bretagne ne semble guère plus avancée. On parle toujours autant de « scénarios » de sortie, vantant les avantages et inconvénients d’un Brexit « dur » ou d’un « Brexit mou ».

Si les conditions de sortie du Royaume-Uni font toujours couler beaucoup d’encre, un scénario ne semble pas pour autant l’emporter, l’UE et le Royaume-Uni paraît envisager tous les films possibles et imaginables avant de se lancer. La première Ministre britannique a cependant annoncé le 2 octobre que le Royaume-Uni activerait l’article 50 avant fin mars 2017. Mais le feuilleton ne semble pas prêt de se concrétiser car c’est désormais la Haute Cour de Londres qui freine le processus en jugeant que le gouvernement britannique devrait obtenir l’accord du Parlement pour déclencher le fameux article 50.

Le Brexit a eu un impact retentissant sur la livre sterling

Ce qui est certain, en revanche, c’est l’impact spectaculaire de l’annonce du Brexit sur les marchés financiers en général et sur le Forex et la livre sterling en particulier.

Le plongeon de la livre Sterling dans les heures qui ont suivi

La réaction des marchés a été immédiate, le cours de la livre sterling a chuté dès l’annonce des résultats du référendum. Alors que le Brexit était donné en tête selon les projections de la BBC et de Sky News, la livre britannique a chuté à 1,33 dollar, perdant plus de 10% sur la journée. À l’annonce des résultats, la monnaie britannique a dévissé à 1,34 dollar, après avoir touché un peu plus tôt son plus bas niveau depuis 1985, selon les annales de l’agence financière Bloomberg. La livre baissait aussi, jusqu’à 1,22 euro, se rapprochant ainsi de son plus bas des 12 derniers mois.

Et aujourd’hui encore, l’avenir de la livre sterling s’annonce bien sombre. Deux jours après la déclaration de Teresa May indiquant son intention d’activer l’article 50 qui permettrait au Royaume-Uni de sortir de l’Union Européenne, le 4 octobre, la livre sterling est tombée à son plus bas niveau depuis 1985, descendant en-deça des cours qui ont suivi le Brexit. La livre sterling s’échangeait en ce jour d’automne 2016 1,2762 dollar et 1,1437 euro. Un record ! L’approche imminente du Brexit et la ligne dure du gouvernement continue de nourrir les pressions sur la devise britannique.

Un casse-tête politico-financier qui, à l’heure actuelle, impacte toujours l’économie britannique et la livre sterling

L’incertitude sur les conditions de sortie sont pour beaucoup dans cette mauvaise santé de la livre sterling qui peine à rebondir alors que le Brexit, pas vraiment commencé, est bien loin d’être achevé.  Mais c’est toute l’économie britannique qui pâtit de ce climat attentiste et délétère car s’il y a bien une chose que détestent les marchés, c’est l’incertitude ! Trop de questions sont laissées en suspens.

« La course entre les capitales financières est lancée pour récupérer les dépouilles de la City » pouvait-on lire dans les colonnes de Libération trois jours après la victoire du « Leave ». Aujourd’hui, encore la question de la capitale financière européenne reste en suspens : la City restera-t-elle la première place financière européenne ? Qui de Francfort ou Paris pourra et saura prendre la relève ? Paris La Défense a lancé une campagne décalée mais néanmoins révélatrice : une affiche montrant une grenouille en cravate bleu blanc rouge est placardée dans les rues de La City avec ce texte : « Tired of the fog ? Try the Frogs. Choose Paris La Défense », une note d’humour qui cherche à séduire les cadres du célèbre quartier d’affaire londonien.

Téléchargez aussi gratuitement notre ebook pour apprendre le trading et assurer sur les marchés

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.

#

Derniers Dossiers


trading-bourse-trader
placements-atypiques-risques
petrole-cours-perspectives-2020