Rejoignez +26 000 abonnés : Inscrivez-vous gratuitement, recevez en cadeau notre formation de 5 ebooks pour bien investir


CFD et options binaires : les nouvelles mesures d’interdiction et de restrictions

Le 10 avril 2018

CFD-options-binaires-interdictions-restictions

anticiper-marche-analyse-technique-300250

L’Autorité Européenne des Marchés Financiers vient de décider de nouvelles mesures concernant les CFD et les options binaires. Nos explications sur les produits visés par ce changement de réglementation, sur les mesures nouvellement prises ainsi que nos conseils pour trader les produits financiers risqués.

L’Autorité européenne des marchés financiers (AEMF ou ESMA en Anglais), avec l’intention de protéger davantage l’investisseur particulier, a décidé de restreindre encore la commercialisation et la distribution de certains produits financiers risqués. Ces dispositions s’inscrivent dans le nouveau cadre règlementaire relatif aux marchés d’instruments financiers (MIF 2), transposé en France avec la loi Sapin 2 dont l’impact sur le trading avait déjà été abordé dans nos colonnes.

L’Autorité Européenne des Marchés a décidé lors de son conseil du 23 mars 2018 de durcir les mesures « relatives à la fourniture de contrats sur différence (CFD) et d’options binaires aux investisseurs de détail dans l’Union européenne (UE) » explique l’AMF dans un communiqué du 27 mars 2018 qui précise également que « Après traduction et une fois publiées au Journal officiel de l’UE, ces mesures commenceront à s’appliquer dans un délai d’un mois dans le cas des options binaires et de deux mois dans le cas des CFD. »

Interdiction des options binaires aux investisseurs particuliers

Les options binaires, aussi appelées options digitales ou options tout-ou-rien, sont des produits extrêmement risqués. En effet, il s’agit d’un contrat reposant sur la performance d’un sous-jacent (action, indice, devise, matière première, etc.), sur une période donnée, pour lequel on mise sur une hausse ou une baisse. L’échéance peut aller de quelques minutes à plusieurs semaines et la position est obligatoirement gardée jusqu’à son terme.

En cas de pari gagnant, vous touchez le pay-out, défini à l’avance. En cas de pari perdant, vous perdez la totalité de votre mise.

Ce type de produit qui a séduit de nombreux investisseurs particuliers, en apparence très simple est très risqué et n’a plus cours désormais sur le sol européen. En effet, l’AEMF a interdit la commercialisation, la distribution et la vente d’options binaires aux investisseurs de détail.

Restriction appliquée aux CFD

Les CFD ou Contracts For Difference, produits non cotés et non régulés, sont des produits dérivés risqués. Il s’agit d’un contrat entre un acheteur et un vendeur. Si à l’échéance, la différence entre la valeur présente et la valeur du sous-jacent est positive, alors, le vendeur devra payer à l’acheteur cette différence. À l’inverse, c’est l’acheteur qui paie la différence au vendeur si cette dernière est négative.

Les CFD sont désormais beaucoup plus encadrés. L’AEMF a en effet décidé d’une restriction sur la commercialisation, la distribution ou la vente de certains CFD aux investisseurs particuliers.

L’AMF détaille ces mesures :

  • un effet de levier limité (une limite spécifique est prévue pour les CFD sur les crypto-monnaies) ;
  • une règle de clôture par compte dès lors que la marge excède un certain niveau ;
  • l’impossibilité pour un compte d’afficher un solde négatif ;
  • l’interdiction pour les fournisseurs de CFD d’inciter le public à l’investissement dans ces produits ;
  • un avertissement sur les risques attachés aux produits autorisés.

Nos conseils pour trader les CFD

Ces mesures permettent de protéger davantage l’investisseur particulier. Nous souhaitons y ajouter des conseils pour appréhender au mieux ces produits à risques.

On ne trade pas un produit que l’on ne connaît pas et que l’on ne comprend pas. La formation, et la recherche d’informations sont à la base de tout trading quel qu’il soit. Ne négligez pas cet aspect. Vous devez absolument posséder des acquis solides en matière d’analyses fondamentale et technique pour pouvoir évaluer les évolutions des sous-jacent actions, indices, matières premières ou crypto-monnaies que vous souhaitez traiter via les CFD. Si ce n’est pas le cas, abstenez-vous !

Ne consacrez au trading des CFD qu’une très faible partie de votre capital et des sommes que vous êtes prêts à perdre. On ne mise pas sur ce type de contrats l’argent destiné à payer son emprunt immobilier ou les études de ses enfants.

Enfin, vous ne devriez envisager de trader les CFD que si vous connaissez et respectez les règles essentielles du Money Management ou l’art de gérer son capital en maîtrisant les risques. En effet, vous devriez toujours anticiper les risques pour chacune de vos positions et vous fixer une limite de perte en capital à respecter. Ces deux mesures ne sont que des exemples de ce qu’un Money Management éclairé vous inciterait à faire.

Téléchargez gratuitement notre guide Anticiper les marchés financiers

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


placements-atypiques-risques
CFD-options-binaires-interdictions-restictions
analyse petrole marche sous haute tension 300-250
Analyse EURUSD mars 2018 couv